Ignatieff fait appel à Jean Chrétien

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un dernier effort pour le parti

Mon grand-père me racontait que dans sa jeunesse, la famille avait une vieille jument qui avait fait la guerre de 1914. Elle ne se portait pas très bien.

Mais chaque fois que les jeunes allaient jouer un coup de clairon à côté d’elle, tout d’un coup, elle se redressait, et elle redevenait la jeune pouliche du régiment d’autrefois.

Les vieux politiciens sont comme ça. L’excitation d’une campagne électorale, c’est comme un son de clairon pour eux.

C’est pourquoi lorsqu’on est dans les derniers jours d’une campagne, on fait appel aux vieux chevaux de bataille pour les envoyer à la recherche des électeurs perdus.

Gilles Duceppe est allé dénicher Jacques Parizeau l’autre jour à Montréal. Parizeau qui a 80 ans, était en grande forme pour un gars de son âge. La récolte a du être bonne dans son vignoble en France!

Pour une bonne demi-heure au moins, c’était comme dans le bon vieux temps des référendums.

Les vieux souverainistes dans la salle ont bien aimé le revoir et partager des souvenirs d’antan.

Malheureusement, ça ne marche pas toujours si bien quand on fait trottiner les vieux comme ça... On ne peut garantir qu’ils sauront quoi dire ni quoi faire.

La visite de Gerald Larose aux bureaux du Bloc à Montréal n’était pas exactement un grand succès.  Il a traité Jack Layton « d’imposteur » de « crapule » et de « crosseur professionnel. »

Duceppe a dû s’excuser du vocabulaire de son invité. Il ne sera pas réinvité.

Mercredi soir, c’était au tour de Michael Ignatieff d’aller chercher son  fantôme des temps révolus.

Jean Chrétien est monté aux parapets libéraux de « Forteresse Toronto » pour sauver York-Centre, le fief de Ken Dryden, l’ancien gardien de but du Canadien dans les bonnes années du bleu, blanc, rouge. Chrétien aime beaucoup le hockey et les anciens gardiens qu’il a connus.

Dernièrement on a dit que Ken semble avoir négligé un peu son comté. On ne le voit pas si souvent à Toronto. Il doit être à Ottawa...

La circonscription compte une communauté juive assez importante qui aime bien la position politique de Stephen Harper incontestablement en faveur d’Israël. Dryden se trouve en danger. Il pourrait perdre ses élections lundi.

Donc Dryden, qui écrit toujours d’excellents livres sur le hockey, travaille fort ces jours-ci pour conserver son siège.

Ti-Jean était en grande forme, plein d’entrain. Même si la voix était un peu plus faible, même si le pas était un peu lent, le cœur Chrétien était là, et son enthousiasme.

Pas pire pour un gars de 77 ans. Il y avait plusieurs centaines de militants dans la salle. Les applaudissements pour Chrétien étaient deux fois plus nourris que pour Dryden ou Michael Ignatieff.

Le p'tit gars de Shawinigan n'a pas déçu.

Chrétien s'en est pris à Stephen Harper qu'il accuse de dépenser des milliards de dollars sur des avions de chasse F-35  et sur des super- prisons.

«J'ai lu qu'ils veulent acheter des avions, mais ils n'ont pas l'argent pour les moteurs», a plaisanté Chrétien.

«Ils veulent construire des prisons et le nombre de personnes qui commettent des crimes est en baisse.»

«Nous aurons des avions sans moteurs et des prisons sans prisonniers. »

Chrétien n’avait rien perdu de son charme. La méthode était la même  -- quelques petites blagues, quelques pointes dirigées à Harper, des compliments aux dames, des poignés de mains aux hommes, et houp-là, le tour est joué. Merci, bon soir.

Ignatieff ne pouvait que regarder et admirer.  Il y en a qui ont le tour, et il y en d’autres qui sont là pour apprendre. . . .

Bien qu’au Québec, Chrétien soit perçu comme le parrain des commandites, il est encore vénéré dans les milieux libéraux à la fois comme un bagarreur de rues et un charmeur folklorique qui peut galvaniser une foule.

On pouvait voir sur bien des vieux visages un regard qui semblait dire « si seulement on l’avait encore comme chef, on ne serait pas en danger de perdre nos sièges ici à Toronto. »

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires