Le Centre de parrainage civique a des besoins à combler

Luc
Luc Fournier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Centre de parrainage civique de Québec a récemment tenu sa journée À la découverte du parrainage au Musée nationale des beaux-arts du Québec. Il manque en ce moment plusieurs dizaines de parrains pour suffire à la demande.

Le Centre de parrainage civique a des besoins à combler

Il s’agit d’une belle façon de voir comment le parrainage d’une personne ayant une ou des incapacités physiques, ou de santé mentale, peut aider ces derniers. Le parrain accompagne son «filleul» pour mieux l’intégrer à la société, par des activités diverses. «L’organisme est à recruter des bénévoles, dits les parrains et marraines, pour les jumeler avec près de quatre-vingt filleuls en attente de service», souligne Réal Privé, président du conseil d’administration du Centre.

C’est Monseigneur Maurice Couture, archevêque de Québec, qui fût le président d’honneur de cette journée. Le Centre de parrainage civique de Québec aide l’intégration de ces clientèles depuis 1980.

Organisations: Centre de parrainage civique de Québec

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires