Une brigade nautique surveille nos cours d’eau

Isabelle
Isabelle Chabot
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une équipe de six personnes sillonnera la rivière Saint-Charles et les lacs du secteur cet été. À bord d’une embarcation à moteur électrique et de vélos, les employés de Vélo-Sécur veilleront à faire connaître la nouvelle réglementation d’agglomération sur la protection des prises d’eau.

Le projet pilote de brigade nautique a débuté à la fin du mois de mai. Contrairement à la brigade environnementale, cette section n’émettra pas de constats d’infraction pour cette année. Les employés peuvent toutefois contacter les policiers et les inspecteurs de la Ville de Québec afin de dénoncer une interdiction non respectée. L’objectif pour cette première année est principalement de sensibiliser les riverains et les amateurs d’activités nautiques aux interdictions mises en place en vue de protéger les sources d’eau potable.

«Les riverains près du lac Saint-Charles et de la rivière Saint-Charles sont déjà plus informés. C’est passablement positif, on a quelques cas plus résistants, mais 99% des gens comprennent», se réjouit le chef d’équipe de la brigade, Yannick Paquet. Les principales interventions jusqu’ici concernent la baignade de personnes ou d’animaux et l’utilisation de bateau à moteur à essence. En vélo, les patrouilleurs ont informé les riverains notamment sur l’utilisation de pesticides ou de matières dangereuses afin d’éviter un déversement.

La patrouille s’effectue notamment le long des 14 km reliant le lac Saint-Charles et la prise d’eau à Château d’Eau. En vélo, les employés de Vélo-Sécur parcourent un territoire allant de Val-Bélair jusqu’aux limites de Beauport.

Les membres du groupe ont reçu une formation sur l’Ambrosia et ont obtenu leur permis de conduite d’embarcation nautique. La surveillance a lieu tous les jours jusqu’à la mi-août. Par la suite, la brigade nautique poursuivra ses activités les fins de semaine jusqu’à la fin de septembre.

Le nouveau règlement d’agglomération sur la protection des prises d’eau est en vigueur depuis le 8 avril dernier.

 

Principales interdictions en vertu du règlement (R.A.V.Q. 266)

• La baignade des personnes et des animaux domestiques dans les lacs Saint-Charles, des Roches et Bégon ainsi que dans le tronçon de la rivière Saint-Charles situé en amont de la prise d’eau;

• Le canotage, la voile et la pêche dans un rayon de 30 mètres en amont d’une prise d’eau (ces activités sont permises à plus de 30 mètres d’une prise d’eau);

• La circulation avec un véhicule à moteur à essence sur le lac Saint-Charles et sur tous les lacs et cours d’eau situés en amont d’une prise d’eau;

• Le camping sauvage et les feux à ciel ouvert à l’intérieur d’une bande de 30 mètres autour d’un plan d’eau situé en amont d’une prise d’eau;

• Nourrir un goéland, un canard ou une oie sauvage.

Source Ville de Québec – Service de l’environnement

Info: Ville de Québec - Environnement

L'Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Organisations: Service de l’environnementInfo

Lieux géographiques: Lacs Saint-Charles, Rivière Saint-Charles, Château d’Eau Val-Bélair Beauport

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires