Campagne électorale fédérale: la Ville de Québec dresse sa liste de priorités

Projets du Port, l'Aéroport, l'Université Laval et l'Institut national d'optique


Publié le 1 juin 2015

POLITIQUE. La création de nouvelles infrastructures au Port de Québec, la construction d'un centre de prédédouanement à l'aéroport de Québec, la mise sur pied d'un Institut nordique à l'Université Laval et l'expansion de l'Institut national d'optique composent la liste des principales priorités que la Ville de Québec entend soumettre à l'attention des acteurs de la campagne électorale fédérale. Au total, la réalisation des projets mis de l'avant nécessiterait des investissements du fédéral d'au moins 205M$.

À voir: extrait de la conférence de presse

Lundi, la Ville de Québec a dressé sa traditionnelle liste d'épicerie dans le cadre de la campagne électorale fédérale. L'exercice vise à interpeller les candidats sur les enjeux jugés prioritaires par les élus municipaux, qui se trouvent ainsi à endosser d'une seule voix les projets d'acteurs socioéconomiques de la région.

«Nous devons nous donner les moyens de nos ambitions en appuyant les projets des grands acteurs de l'économie et du savoir, qui auront un impact majeur en stimulant le commerce, le tourisme, le développement régional, en renforçant le leadership national de Québec en recherche et innovation et en générant des retombées économiques considérables», a déclaré à cette occasion le maire de Québec, Régis Labeaume, qui espère des prises de position claires de la part des candidats – qu'elles soient positives ou négatives.

Beauport 2020

Pour augmenter sa compétitivité et sa pérennité, le Port de Québec souhaite se doter de nouvelles infrastructures portuaires. Beauport 2020, c'est un projet en deux phases dont la première propose le prolongement de la ligne de quai actuelle, la création de 18,5 hectares de nouveaux terrains et le réaménagement de la plage existante. Investissements de la phase 1: 190M$, dont 62M$ seraient demandés au fédéral.

Deux autres projets du Port de Québec, représentant une contribution fédérale de 36M$, s'ajoutent à la liste d'épicerie: l'agrandissement du terminal actuel et la construction d'un second (24M$), et l'aménagement du dernier segment de la promenade Samuel-De Champlain (12M$).

Centre de prédédouanement

En plus du projet d'agrandissement de l'aérogare internationale pour lequel le gouvernement fédéral s'est déjà engagé à hauteur de 50M$, l'Aéroport de Québec projette – depuis 2002 – un centre de prédédouanement américain pour améliorer l'offre de destinations. Il demande au gouvernement fédéral de soutenir sa candidature auprès des autorités américaines et de Transports Canada, étape essentielle à cette initiative qui s'autofinancera par ailleurs.

Institut nordique du Québec

Dans l'air depuis 2009, la création de l'Institut nordique de Québec nécessiterait une contribution de 30M$ du fédéral. Ce projet porté par l'Université Laval, l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) et l'Université McGill entend regrouper les expertises nordiques et arctiques du Québec dans un nouveau centre d'innovation et de recherche interdisciplinaire qui serait construit à proximité du pavillon de foresterie, sur le campus de l'Université Laval.

Institut national d'optique (INO)

Le renouvellement du financement de base fédéral de 50M$ sur cinq ans, enrichi d'une somme de 27,2M$ additionnelle pour le plan d'expansion canadienne, permettrait à l'INO de poursuivre sa croissance en augmentant ses ressources technologies et son démarchage auprès des clients canadiens.

Investissements totaux des projets prioritaires

631,5M$

Port de Québec: Beauport 2020 (530M$) + Expansion des infrastructures de croisières (89,5M$) + Promenade portuaire du Foulon (12M$)

75M$

Université Laval: mise sur pied de l'Institut nordique du Québec

50M$ + 27,2M$

Institut national d'optique: renouvellement du financement de base + plan d'expansion canadienne

Québec Hebdo