Sections

Fini les VTT au Mont-Bélair


Publié le 2 octobre 2017

Une signalisation claire, mais qui n’affiche pas l’interdiction des chevaux, pourtant présente dans la règlementation.

©(Photo TC Media - Geoffré Samson)

RÈGLEMENT. Le Mont-Bélair dans La Haute-Saint-Charles a une problématique récurrente quant au contrôle des véhicules motorisés non autorisés dans les différents sentiers de leur site. À cet effet, un règlement d’agglomération sur les règles à suivre vient d’être adopté par la Ville de Québec.

La nouvelle réglementation s’applique sur le territoire du parc du Mont-Bélair. Il est dorénavant interdit de se promener à cheval ou au moyen d’un autre animal, en motocyclette, en motoneige, en véhicule tout-terrain, en scooter ou autre véhicule motorisé à moins qu’un endroit ne soit spécifiquement prévu à cette fin.

Selon le sommaire décisionnel du conseil d’arrondissement du 28 juillet 2017, le Service de police (SPVQ) aurait demandé à la Division de la culture, du loisir et de la vie communautaire de La Haute-Saint-Charles, d’avoir une règlementation claire permettant d'interdire les véhicules qui détruisent les aménagements et qui portent atteinte à la sécurité des usagers. Le SPVQ peut maintenant donner des pénalités et des amendes aux contrevenants, en cas d’infraction.

Contrevenir à cette nouvelle règlementation sera passible d’une amende minimale de 150$, pouvant aller jusqu’à 2000$, dans certains cas. S’il y a récidive, les montants pourront atteindre 4000$. Le règlement ajoute que, dans tous les cas, des frais s’ajoutent à l’amende.

Certaines zones ont été ciblées et sont déjà identifiées par des panneaux de signalisation ainsi que des blocs de béton. Le mécontentement de certains randonneurs s’est manifesté par le bris de certains de ces tableaux d’affichage. Le Service de police de la Ville de Québec avise les malfaiteurs que la destruction ou la détérioration d’un bien de moins de 5000$ est passible d’un emprisonnement de deux ans.