Sections

Deux médecins s'ajoutent à la Clinique de Loretteville


Publié le 9 juin 2017

L'annonce de l'ajout de deux médecins a été faite en présence du propriétaire de l'édifice qui abrite le GMF Loretteville, Guy Bernard, du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, de l'une des deux nouvelles recrues, Dr Véronique Fournier, du responsable du GMF Loretteville, Dr Simon-Pierre Proulx, et de la députée de Chauveau, Véronyque Tremblay.

©(Photo TC Media – François Cattapan)

SANTÉ. Le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette, était de passage à la Clinique médicale Loretteville, pour confirmer l'ajout de deux médecins de famille. L'annonce s'inscrit dans le cadre des mesures gouvernementales visant à améliorer la distribution des effectifs professionnels sur le terrain.

Selon le Dr Simon-Pierre Proulx, il s'agit d'une première augmentation des effectifs en huit ans à la clinique située sur le boulevard de l’Ormière. Concrètement, le Groupe de médecine de famille (GMF) de Loretteville verra cet été son nombre de médecins de famille passer de neuf à 11. La Dr Véronique Fournier est déjà en poste, tandis que sa future collègue Julia Couturier la rejoindra en août prochain.

Nous avons fait un effort particulier lors de la dernière distribution des postes pour  mieux couvrir certaines zones, notamment ici dans Chauveau.

Dr Gaétan Barrette, ministre de la Santé du Québec

L'arrivée de la Dr Véronique Fournier a été accueillie au GMF Loretteville a été saluée par la députée locale, Véronyque Tremblay, et le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.
(Photo TC Media – François Cattapan)

«Cela permettra de recevoir entre 2000 et 3000 patients de plus par an, alors qu'on était parfois obligé d'en refuser. Aussi, nos effectifs accrus favoriseront une plus grande diversité et une meilleure efficacité dans notre prestation de services, conformément à l'esprit de ce que doit être un GMF», explique Dr Proulx en précisant que la clientèle en croissance chez les 0-15 ans pourra en bénéficier.

«Récemment déployés, nos Plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) permettent d’assurer à la population de chaque région et de chaque territoire un accès équitable aux services de santé de première ligne. Nous avons fait un effort particulier lors de la dernière distribution des postes pour  mieux couvrir certaines zones, notamment ici dans Chauveau. Les nouvelles règles établies visent une meilleure répartition des médecins là où se trouvent les familles», précise le ministre de la Santé.

Autres annonces attendues

Questionné à savoir si d'autres annonces similaires pouvaient être imminentes dans la région de Québec, le Dr Barrette a répondu par l'affirmative. En fonction des cycles de formation en médecine, les PREM pourraient conduire à l'ajout d'effectifs dans la capitale dès cet automne et au printemps prochain. «Mais, pas au centre-ville ni à Sainte-Foy. Davantage en périphérie, là où sont les besoins», insiste le ministre.

Le responsable du GMF de Loretteville n'a pas caché que son équipe demeure en déficit de personnel professionnel, alors qu'en 2010 elle comptait 14 médecins. Sachant se montrer insistant, il est déterminé à revenir à la charge pour prochainement faire valoir la nécessité d'augmenter l'aide au maintien à domicile des aînés.

TC Media