Un jardin pousse sur le toit de La Butineuse


Publié le 21 juin 2012

Des fines herbes, des fleurs comestibles et des légumes de toutes sortes comme des haricots, des tomates et même des asperges poussent maintenant sur le toit de La Butineuse. Après Le Pignon Bleu l’année dernière, l’organisme de Vanier a bénéficié du projet Mission Jardins Urbains de la Fondation GDG et de la Fondation communautaire du grand Québec pour se doter d’un toit-jardin.

L’objectif de Mission Jardins Urbains est de munir au moins un organisme par année d’un jardin urbain ainsi que d’assurer sa pérennité. Le projet, pour lequel une enveloppe tournant autour de 10 000$ est prévue, doit à la fois aider à contrer les îlots de chaleur et servir à un organisme dont la mission implique que les usagers bénéficieront des récoltes. «Plusieurs organismes ont présenté une demande afin qu’on les aide à implanter un jardin urbain chez eux. La Butineuse a été choisie à cause de la passion qui émanait de sa demande», explique Jean Beauchemin de la Fondation GDG.

C’est que Mathieu Bernier, le directeur de La Butineuse, un organisme qui œuvre principalement auprès des enfants et des familles du quartier de Vanier en leur offrant une sécurité alimentaire, est lui-même un passionné de jardinage. Il espérait voir son organisme doté d’un toit-jardin depuis 2010, année où bien des gens ont découvert les multiples possibilités offertes par un tel aménagement avec le toit-jardin de Lauberivière.

Les enfants du quartier seront les grands gagnants dans cette aventure, croit M. Bernier. «Ça va nous permettre d’offrir aux enfants un contact fructueux avec la nature. C’est un outil génial pour l’éducation, la sensibilisation à l’importance d’une saine alimentation et la responsabilisation», résume le directeur de La Butineuse.

Au cours de l’été, les enfants qui fréquentent les terrains de jeu seront invités à différents ateliers entourant la croissance des légumes. Au retour en classes en septembre, ce seront des ateliers-récoltes en collaboration avec les écoles du secteur qui seront proposés.

Par la suite, le jardin fournira des légumes et des herbes fraîches aux usagers de La Butineuse, tout en réduisant son impact environnemental par la consommation de produits locaux. Mathieu Bernier espère également qu’avec les années, les récoltes permettront de développer une certaine autonomie financière pour l’organisme.

En plus du jardin en pots, l’aménagement de ce toit-jardin a nécessité l’ajout d’un escalier menant au toit ainsi que l’installation d’un garde-corps afin de sécuriser les lieux et de le rendre ainsi accessible aux enfants. L’organisme de Vanier a ainsi investi quelque 18 000$ dans le projet et bénéficié de l’aide de l’organisme sans but lucratif Les Urbainculteurs pour l’aménagement du toit-jardin.

L'Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Déjà, les enfants apprennent les rudiments du jardinage en compagnie de Mathieu Bernier, le directeur de La Butineuse. (Photo Thaïs Martel)