Rosalie peut sauter à la corde avec une seule main


Publié le 24 janvier 2017

AMPUTÉS DE GUERRE. Rosalie St-Amant peut désormais cocher une nouvelle activité sur sa liste de sports.

Malgré une amputation congénitale à la main gauche, la petite résidente de l’arrondissement Les Rivières a réussi avec brio à s’initier à la corde à danser. Rosalie «déborde d’énergie et n’hésite pas à se dépasser malgré son amputation. Elle adore être active et pratiquer différentes activités», fait savoir son entourage des Amputés de guerre.

L’organisation indique avoir récemment offert une aide financière pour l’achat d’une aide technique pour pratiquer ce sport – et tous ceux qu’elle aime.

L’enfant de 7 ans fait partie du programme Les vainqueurs des Amputés de guerre: une organisation non subventionnée qui fournit des membres artificiels et des aides techniques pour les loisirs des jeunes amputés.

TC Media