Les grands brasseurs ne craignent pas la compétition des microbrasseries


Publié le 16 décembre 2015

Au Québec, la vente de bière est en perte de vitesse au profit du vin.

©TC Media

La popularité grandissante des microbrasseries ne semble guère inquiéter les grands brasseurs québécois. Au contraire, pour l'Association des brasseurs du Québec (ABQ), qui représente Molson Coors, Labatt et Sleeman, les petits nouveaux sont complémentaires dans l'offre brassicole.

Consultez notre dossier sur les microbrasseries du Québec en cliquant ici.

«Pour nous, ce n'est pas les grands versus ou contre les petits. C'est vraiment deux industries qui évoluent dans le même marché, mais qui sont extrêmement complémentaires, l'une de l'autre», commente le directeur général de l'ABQ, Patrice Léger-Bourgoin.

Selon lui, les microbrasseries répondent à un besoin de diversité et de produits spécialisés chez les consommateurs qui ne se contentent pas de boire une seule sorte d'alcool. Ils veulent déguster à la fois de la bière, du vin et des spiritueux.

Une diversité qui se décline aussi en sous-catégories pour chaque type d'alcool. «Essentiellement, les microbrasseurs comblent des niches de produits ou de catégories de produits que les grands brasseurs ne comptent pas», expose M. Léger-Bourgoin, qui prend en exemple les microbrasseries de type broues-pub où les bières sont brassées dans des bars et servies sur place.

Avec la collaboration de Guy Lévesque, coauteur du livre Les Microbrasseries du Québec

©TC Media

Nouveaux produits 

La bataille se dessine plutôt contre les autres produits alcooliques qu'entre les brasseurs eux-mêmes, estime M. Léger-Bourgoin. Au Québec, la vente de bière est en perte de vitesse au profit du vin.

Les trois géants ont dû élargir leur gamme de produits pour s'adapter aux nouvelles réalités du marché.

Molson Coors a lancé, par exemple, une bière aromatisée au thé et a développé une division de microbrasseries, Six Pintes, qui offre des bières artisanales de Granville Island Brewing Company et de Creemore  Springs Brewery.

Labatt a acquis cet automne la microbrasserie de Toronto Mill Street Brewery et s'est mise à distribuer, l'hiver dernier, deux bières d'inspiration belge d'un petit brasseur de Chicago, Goose Island.

Sur les tablettes, où les grands brasseurs accaparent une bonne majorité des parts, la concurrence est féroce, soutient l'Association des microbrasseries du Québec.

Toutefois, sur certains enjeux les différentes associations travaillent dans le même sens.

Pour en apprendre plus sur le marketing des microbrasseries québécoises, consultez la suite de notre dossier.