Plus de 600 conducteurs arrêtés pour alcool au volant

Publié le 20 décembre 2016

Les opérations policières ciblant la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou les drogues seront intensifiées sur l’ensemble du territoire québécois.

©TC Media - Archives

Plus de 600 automobilistes ont été arrêtés pour conduite avec les capacités affaiblies par l'alcool ou la drogue au Québec depuis le 24 novembre dernier. Ces arrestations ont été effectuées dans le cadre d'une opération nationale concertée, baptisée VACCIN.

Depuis près d'un mois, plus de 930 opérations policières ciblant la capacité de conduite affaiblie par l'alcool ou les drogues ont été déployées à travers le Québec dans le cadre de l'opération VACCIN (vérification accrue de la capacité de conduite, intervention nationale).

Près de 50 000 conducteurs ont été interpellés lors de ces contrôles routiers. Plus de 600 d'entre eux ont été arrêtés et devront faire face à des accusations criminelles pour avoir conduit avec les facultés affaiblies par l'alcool ou la drogue.

L'opération VACCIN, menée conjointement par tous les services de police québécois, de concert avec la Société de l'assurance automobile du Québec, se poursuivra durant le temps des Fêtes, et ce, jusqu'au 2 janvier 2017.

En plus des contrôles routiers planifiés, les patrouilleurs peuvent intercepter spontanément des véhicules afin de détecter et arrêter les conducteurs avec une capacité de conduite affaiblie. Les policiers utilisent différentes techniques et outils pour détecter la drogue et l'alcool chez les conducteurs.

Les corps de police rappellent que les sanctions sont sévères pour les gens qui choisissent de conduire lorsqu'ils sont sous l'influence de l'alcool ou des drogues. Ils invitent les citoyens à faire appel aux services de raccompagnement, d'appeler un taxi, d'utiliser le transport en commun ou encore de profiter de l'hospitalité d'un ami.

TC Media