Guillaume Asselin signe un contrat avec l’organisation du CH

«Je m’en vais là-bas pour profiter du moment et m’amuser»


Publié le 7 mars 2017

Guillaume Asselin retourne dans les rangs professionnels après un stage universitaire bien garni à Trois-Rivières. (Photo crédit - Patriotes de l'UQTR)

HOCKEY. Après avoir complété ses quatre saisons universitaires avec les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières, Guillaume Asselin, 24 ans, a apposé sa signature au bas d’un contrat des ligues mineures dans l’organisation des Canadiens de Montréal. L’entente est pour la balance de la présente saison.

Immédiatement après l’annonce de la nouvelle, il est monté dans sa voiture pour une randonnée de huit heures, qui le mènera jusqu’à Brampton, où il rejoindra ses nouveaux coéquipiers, dans la ECHL, soit deux calibres de jeu en dessous de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Nommé meilleur joueur du hockey universitaire canadien en 2016, Asselin s’était mérité une invitation de dernière minute au camp des recrues des Canadiens de Montréal en septembre dernier. Là-bas, il avait fait bonne impression. Assez pour que les éclaireurs de la Sainte-Flanelle garde un œil dessus.

Le plan établi est qu’il se délie les jambes cinq rencontres à Brampton, avant de graduer avec les IceCaps de Saint John’s, dans la Ligue américaine (LAH).

«Je m’en vais là-bas pour profiter du moment et m’amuser. J’ai confiance en mes moyens, je sais que je peux faire la différence.»

«Quatre années incroyables»

En 2013, alors âgé de 21 ans, l’athlète originaire de Vanier n’avait fait que passer dans la ECHL. Après onze joutes à Greenville, en Caroline du Sud, il avait quitté l’équipe pour rejoindre les Patriotes de l’UQTR.

«Ce fut quatre années incroyables. Quand j’ai réalisé que c’était terminé, j’étais sous le choc et très nostalgique», a dit celui qui a cumulé 125 points en 80 matchs.

Pour différentes raisons, il n’a pas été en mesure de profiter pleinement de ses derniers milles dans l’uniforme vert et blanc des «Pats». Camp pro, blessure à la jambe lors d’une joute préparatoire et il a passé un mois au Kazakhstan, où il a remporté la médaille de bronze avec le Canada aux Universiades. Au total, il a participé à 20 des 33 matchs des siens.

«J’ai vécu des expériences incroyables. J’ai eu la chance de jouer, pour la première fois depuis très longtemps, avec mon meilleur ami Étienne Boutet. Nous partagions la même chambre.»

En effet, les deux vieux potes ont toujours joué dans la même ligue, mais jamais dans la même équipe. Asselin a joué avec le Blizzard du Séminaire Saint-François, les Saguenéens de Chicoutimi et les Patriotes tandis que Boutet a défendu les couleurs des Commandeurs de Lévis, de l’Océanic de Rimouski et des Redmen de l’Université McGill.

«Toujours des grosses rivalités, mais c’était plaisant et amical», de dire l’attaquant en riant. 

Québec Hebdo

Guillaume Asselin a été honoré par son club Midget AAA en janvier dernier. (Photo TC Media – Charles Lalande)