Sections

Le tourisme à Wendake primé au Canada


Publié le 26 décembre 2017

Un aménagement a été fait pour les croisiéristes arrivant par bateau à Québec.

©Photo gracieuseté – Tourisme Wendake

Tourisme Wendake remporte le Grand prix du tourisme canadien décerné par l’Association de l’industrie touristique du Canada (AITC).

La saison 2017 a été exceptionnelle rapporte Colombe Bourque, directrice générale de Tourisme Wendake. Elle rappelle que le développement touristique est basé sur une vision de la Nation huronne-wendat qui propose aux visiteurs une immersion dans la nature et la culture autochtone.

Une chance que la Nation huronne-wendat a cru à cette économie-là. Enfin on commence à en profiter.

Colombe Bourque 

Plusieurs améliorations ont été apportées, cette année, afin d'attirer une clientèle d'affaires et des croisiéristes, avec l'ajout d'une piscine et d'un gymnase. La fréquentation à l'Hôtel-Musée Premières Nations ou dans une maison longue traditionnelle a connu une augmentation substantielle, dont celle des gens d'affaires, de confier la directrice générale. «Nous offrons des guides audio au musée depuis mai. Ils sont traduits en plusieurs langues, dont en mandarin, en espagnol, en italien, en allemand, en français, en anglais et un peu en huron.»

De plus, rappelle Mme Bourque, l'ajout d'un toit sur l'amphithéâtre de Wendake a permis de produire une cinquantaine de spectacles sous le thème: Je suis Wendake.

Clientèle internationale

Ce Grand prix du tourisme canadien, remis cette année à Gatineau par l’AITC, souligne le succès, le leadership et l’innovation au sein de l’industrie touristique canadienne. En ce sens, Tourisme Wendake est parvenu à se positionner aux terminaux de croisières de Québec. «On a mis une saveur huronne-wendat aux terminaux de croisières de Québec, principalement les quais 21 et 22. Tourisme Wendate était aussi présent le 30 septembre dans une tente spécialement aménagée près des silos à grains de Québec.» Colombe Bourque confie qu'il a fallu quatre ans de négociations avant de pouvoir présenter une vidéo montrant ce qu'est le tourisme autochtone dans la cabine des passagers des croisières arrivant à Québec.