Sections

Une percée dans le marché new-yorkais


Publié le 22 août 2018

L’entreprise québécoise se distingue puisqu’elle a remporté une cinquantaine de prix jusqu’à maintenant.

©Photo Métro Média – Alain Couillard

L’entreprise Soucy Aquatik a inauguré, le mercredi 6 juin, son projet d'effets d’eau et de brume au Domino Park situé en face de l’ancienne raffinerie Domino Sugar à Brooklyn dans la ville de New York. L’aménagement de ce parc, lié à un développement résidentiel de 307 M$, est inspiré de la Promenade Samuel-De Champlain de Québec inaugurée en 2008.

Employé depuis 1987 et président depuis 10 ans de l’entreprise installée sur le boulevard Wilfrid-Hamel, Stéphane Drouin a toutes les raisons d’être fier. L’ancienne raffinerie new-yorkaise était abandonnée depuis plusieurs années. «Ces terrains ont été achetés par le promoteur privé Two Trees Management. Il avait l’obligation d'implanter un parc urbain accessible à tous, l’idée étant de redorer ce secteur de la ville qui, autrefois, n’avait pas une bonne réputation.»

Le promoteur s’est associé la firme James Corner Field Operations qui a construit, entre autres, l’Island Park à Manhattan. En faisant des recherches sur Internet, ils ont vu la promenade Samuel-De Champlain se rappelle M. Drouin. «Ils sont venus visiter le projet en 2014 et ils ont particulièrement aimé les effets d’eau et de brume que nous avons réalisés au Quai-des-Brumes et au Quai-des-Flots.»

On y retrouve quatre caniveaux et 1400 brumisateurs créant un léger nuage de brume rafraîchissante. Par ailleurs, le second caniveau jouit de cinq dalles sur sol intégrant 83 jets sous un éclairage blanc. Soucy Aquatik devait réaliser la mécanique des effets d’eau, celle des brumisateurs, la filtration et le traitement de l’eau, l’éclairage et l’automatisation.

Stéphane Drouin précise qu'en 2015, les plans initiaux du Domino Park ont été mis de côté et le travail a été refait entièrement. «Notre proposition comprenait la conception et la vente d’équipements. On a trouvé un entrepreneur local qui a fait l’installation sous notre supervision.» Il avoue que ce projet a servi de tremplin à l’entreprise. «On a eu quelques mandats de la firme James Corner pour les assister dans d’autres dossiers.»

Gérer la croissance

L’entreprise québécoise, qui emploie quelque 120 personnes, est présente dans plusieurs régions canadiennes, dont l’Ontario, la Colombie-Britannique et l’Alberta. Des bureaux sont également installés à Montréal et Gatineau. Voulant profiter de l’effet généré par le Domino Park, Soucy Aquatik investit temps et argent chez nos voisins du Sud. «Nos principaux clients sont les architectes et des ingénieurs et pour les rencontrer il faut le faire sur l’heure du dîner, car autrement, ils facturent.»

Fondée en 1964, l’entreprise construisait des piscines en béton dans la région de Québec pour des familles fortunées. En 1993, Soucy Aquatik est déménagée au 3605 Wilfrid-Hamel où elle est installée depuis ce temps. «On vendait des produits chimiques et on s’occupait des réparations de piscines privées et publiques.» Par la force des choses, se souvient M. Drouin, l’entreprise a soumissionné au projet de la fontaine de Charles Daudelin près de la gare du Palais.

«On l'a débuté en 1998. Ce fut finalement un beau succès à une époque où la fontaine avait une mauvaise réputation puisqu’il s’était construit plusieurs fontaines mal conçues qui nécessitaient beaucoup trop d’entretien. Le manque d’expertise dans ce domaine au Québec occasionnait cette situation. Lorsque nous avons débuté dans ce domaine, nous avons constaté certaines situations à améliorer et nous avons développé une expertise afin d’éviter de répéter ces erreurs.»

On dénombre aujourd’hui plus de 1400 projets réalisés, dont 300 fontaines, 650 piscines, 225 jets d’eau et une cinquantaine de prix remportés. Parmi les contrats complétés soulignons, entre autres, le Bora Parc à Valcartier, qui sera répliqué dans d’autres villes canadiennes, la Place des Canotiers et la Fontaine de Tourny à Québec, le Quai Paquet de Lévis, les Places Jean-Paul-Riopelle et Vauquelin de Montréal et le Centre d’Art Diane-Dufresne de Repentigny. Soucy Aquatik est mandatée pour la réalisation des complexes aquatiques de la Ville de Lévis et celui de Brossard et Granby.

La presse américaine a identifié le parc, installé devant l’ancienne raffinerie Domino Sugar, comme étant un endroit à visiter.

©Photo courtoisie